CAMES : Les 50 ans de l'organisation fêtés avec faste à Ouagadougou

A l'occasion de la clôture des activités marquant les 50 ans du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES), vendredi, 1er juin, dans la salle des Conférences de Ouaga 2000, des chefs d'Etat de la sous-région sont les invités du président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Devraient être présents à cette cérémonie, les présidents, Macky Sall, du Sénégal, Idriss Deby Itno, du Tchad, Alpha Condé, de la Guinée et, Faure Essozimna Gnassingbé, du Togo. Après 50 ans de fonctionnement, le CAMES a bien rempli sa mission au niveau de la qualification des enseignants et chercheurs africains, qui n'ont plus besoin de passer leur agrégation en France, mais, a échoué dans la mise en place de la revue sur la pharmacopée traditionnelle, qui aurait pu aider l'Afrique à se doter d'une industrie du médicament.

Le point phare de la cérémonie de clôture est l'élévation du président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, à la dignité de Grand-Croix de l'Ordre international des Palmes académiques.

Cette distinction vient saluer les efforts du Burkina Faso, qui abrite le siège de l'institution, pour une valorisation de l'enseignement supérieur en Afrique. Mais, surtout, Roch Marc Christian Kaboré a, toujours, été un fervent soutien de la cause des enseignants et chercheurs burkinabé et africains, quand il était premier ministre et président de l'Assemblée nationale. La distinction qui lui est décernée, ce 1er juin, n'est qu'une juste récompense parce qu'il a compris, à temps, que le développement et l'industrialisation du continent, ne pouvaient pas se faire sans le savoir-faire des enseignants et chercheurs de haut niveau.

Les activités commémoratives du CAMES ont débuté le 25 mai dernier, et ont réuni des participants venus de 19 pays membres, au rang desquels des experts et des ministres.

Pour rappel, le CAMES est une organisation régionale intergouvernementale dont la création a été décidée par la Conférence des chefs d'Etat des pays membres de l'Organisation commune africaine et malgache (OCAM), tenue à Niamey (Niger), les 22 et 23 janvier 1968.

En dehors de la promotion des enseignants et chercheurs africains, le CAMES a, aussi, pour missions d'instaurer une coopération culturelle et scientifique permanente entre les Etats membres.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires