CAN 2019 : Le roi du Maroc félicite le président par intérim Abdelkader Bensalah après la victoire de l'Algérie en finale

Le roi Mohammed VI du Maroc a eu la réaction d'un grand sportif. Même si, politiquement, les relations entre son pays et l'Algérie, sont loin d'être au beau fixe, il n'a pas hésité à adresser un message de félicitations au chef de l'Etat algérien par intérim, Abdelkader Bensalah, après que la sélection algérienne de football, les Fennecs, aient remporté la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2019) en Egypte, en battant les Lions de la Teranga du Sénégal par un but à zéro. Le roi fait ce geste alors que la sélection marocaine, les Lions de l'Atlas, qui étaient, souvent, cités comme possibles vainqueurs de cette CAN organisée en Egypte, ont été défaits en huitième de finale, par les « modestes » Ecureuils du Bénin. Visiblement, les animaux de la forêt africaine ignorent toute forme de hiérarchie. L'Algérie a gagné parce qu'elle a fait le pari d'un sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, alors que le Maroc, pays modernement extraverti (?) a préféré faire le pari d'un sélectionneur européen qu'il payait à prix d'or : 80.000 euros par mois. La haute inspiration royale fera-t-elle changer la Fédération marocaine de football de position afin qu'elle confie, enfin, les Lions de l'Atlas à un sélectionneur marocain ?

Dans son message, le souverain marocain a exprimé au peuple algérien, à l'occasion de la victoire "bien méritée" de sa sélection nationale de football en finale de la CAN-2019, les félicitations les plus chaleureuses "pour cet exploit footballistique continental, et à l'ensemble du football algérien".

"En cette occasion historique, il m'est agréable de partager, en mon nom propre et au nom de l'ensemble du peuple marocain, les sentiments de fierté de cet exploit mérité avec le peuple algérien frère, surtout qu'il s'agit de la victoire d'un pays maghrébin voisin et frère dont la consécration est celle du Maroc", écrit le roi Mohammed VI.

Il a également exprimé au peuple algérien, et à travers lui à l'ensemble des composantes de sa sélection nationale - joueurs, staff technique, médical et administratif, les "sincères expressions d'estime et de considération pour cette performance technique de haut niveau et l'esprit de compétition élevé dont a fait montre cette sélection ambitieuse tout au long des matchs de ce championnat africain distingué".

En lisant ce communiqué à l'envers, le président de la Fédération royale de football du Maroc aurait grand intérêt à revoir son logiciel en regardant de près, ce qui a bien marché en Algérie pour lui permettre de gagner la coupe alors que le Maroc, lui, avait la tête tournée vers les méthodes européennes de la gagne. Ce qui n'a, nullement, garanti une bonne performance des Lions de l'Atlas.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires