Vous êtes ici

CENTRAFRIQUE : Le Très Saint-Père François à Bangui, même pas peur

Contre vents et marées, le Très Saint-Père, évêque de Rome, François, a balayé d'un revers de la main, toutes les critiques qui voyaient son voyage, à, Bangui, d'un mauvais œil. A cause d'hypothétiques insolubles problèmes de sécurité. La question est simple : c'est quoi l'insécurité quand on est un homme de Dieu, le Seul qui soit capable de donner la vraie sécurité aux hommes ? Le Pape François a donc répondu : « Même pas peur, j'irai à Bangui prier pour ce peuple qui souffre tant ». Et dire que, finalement, ce sera sa meilleure étape africaine ! Car c'est avant tout en Centrafrique que les chrétiens et non chrétiens ont d'abord besoin de lui. C'est dans ce pays où ses prières pourront faire le plus grand bien à tous. C'est en Centrafrique que son cri de cœur pourra porter face à la faillite de la gestion des hommes. Très Saint-Père, vous avez le soutien du grand nombre, y compris du bimensuel, Afrique Education.

C'est Dieu, Votre Dieu que vous adorez, qui vous envoie en Mission en Centrafrique. Aucune crainte. Rien ne vous arrivera. Nous, chrétiens et non chrétiens, serons avec vous dans nos prières. Nous aimons, tous, ce peuple du Centrafrique comme vous l'aimez. Nous voulons, comme vous, qu'il se relève pour prendre, enfin, son destin en main. Priez fort pour que les fils et les filles de ce pays deviennent de véritables enfants de Dieu ou d'Allah. Qu'ils cessent de s'entre-tuer.

La communauté internationale s'organise, déjà, afin que cette visite du pape, connaisse un digne succès. Tant mieux ! Une réussite annoncée qui serait inversement proportionnelle aux peurs qui sont véhiculées aujourd'hui. Un peu partout, on met les petits plats dans les grands : la mission de l'ONU en République centrafricaine (Minusca) devrait être renforcée par 300 Casques bleus sénégalais pour renforcer la sécurité, ont indiqué, lundi, des responsables de l'ONU.

Ces renforts font partie d'une force de réaction rapide de la mission de l'ONU en Côte d'Ivoire. Ils seront redéployés pendant une période de huit semaines.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, doit demander le feu vert du Conseil de sécurité, qui tenait, lundi, 16 novembre, des consultations, à huis clos, sur la situation humanitaire et de sécurité en RCA.

L'Egypte devrait, par ailleurs, envoyer 750 soldats et, la Mauritanie, 140 policiers, pour renforcer les 12.000 hommes de la Minusca.

Ces renforts pourraient (devraient) être, sur place, à temps, pour une visite du pape François, en RCA, les 29 et 30 novembre.

La Minusca prévoit, également, de déployer ses premiers drones de surveillance au-dessus de la capitale Bangui.

Le premier tour du scrutin présidentiel et des législatives, est prévu, le 27 décembre, et sera précédé par un référendum constitutionnel le 13 décembre.

Un éventuel second tour est prévu le 31 janvier 2016.

Même pas peur ! Tout se passera bien.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.