Vous êtes ici

IMPUISSANCE SEXUELLE : Les médecins ghanéens opèrent des miracles

Au Ghana, le premier implant de pénis a été réalisé à Kumasi (Région d'Ashanti), dans le Sud du pays. Cinq médecins conduits par le sexologue, Dr Samuel Amanamah (notre photo), ont opéré, avec succès, un homme de 55 ans, qui avait perdu tout espoir d'avoir, à nouveau, des relations sexuelles.

Le patient souffrait de dysfonctionnement érectile aigu.

Mais, aujourd'hui, il est guéri et peut avoir une activité sexuelle normale. Rigoureusement normale.
Le Dr Samuel Amanamah a, en effet, déclaré que le traitement est accessible à tous les Ghanéens à présent. Pas seulement. A tous les malades (non-ghanéens), pense-t-on.

" Le dysfonctionnement érectile est une maladie comme une autre. Il est temps qu'on le considère comme tel !", a-t-il ajouté, en bon thérapeute.

Le médecin a demandé à tous les professionnels de santé d'être plus sensibles aux besoins de leurs patients souffrant de dysfonctionnement érectile. Autrement dit, d'arrêter ce comportement insensé qui pousse les patients dans les bras des premiers marabouts.

Car, selon lui, quand un patient souffrant de cette maladie se présente à l'hôpital, neuf autres n'osent pas le faire. Une vérité que personne ne peut discuter.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.