Vous êtes ici

MAROC : Vers la réforme de fond en comble de l'enseignement religieux dans le royaume

A Laâyoune où il était ce samedi, 6 février, le roi, Mohammed VI, a insisté sur la nécessité de réviser des programmes et manuels d’enseignement, en matière d’éducation religieuse, aussi bien, dans l’école publique que dans l’enseignement privé ou les établissements de l’enseignement originel.

Présidant un Conseil des ministres (notre photo) dans la capitale des provinces du Sud, le roi a donné des instructions aux ministres de l'Education nationale et des Habous et Affaires islamiques, pour qu'ils accordent, ainsi, une grande importance à l'éducation, aux valeurs de l'islam tolérant, dans le cadre du rite sunnite malékite, qui prône le juste-milieu, la modération, la tolérance et la cohabitation avec les différentes cultures et civilisations humaines, indique un communiqué du cabinet royal. Il s'agit de ne pas dévier en glissant vers les thèses radicales qui prônent un islam radical et violent, sous le fallacieux prétexte, que c'est la meilleure façon de servir Allah. En tant que prince des croyants, le roi souhaite qu'on continue de servir Allah comme cela a, toujours, été le cas depuis la nuit des temps, au Maroc. Si évolution, il y a, celle-ci doit être acceptable par tous. Rien ne doit être imposé par la force.

Pour être conforme à cette vision royale, les programmes et manuels d'enseignement se doivent d'être fondés sur les valeurs authentiques du peuple marocain et ses traditions millénaires basées sur l'attachement aux fondamentaux de l'identité nationale unifiée, riche de la diversité de ses composantes, ainsi que, sur l'interaction positive et l'ouverture sur la société du savoir et les dernières nouveautés.

Les ministres de l'Education nationale et des Habous et Affaires islamiques, devront s'y mettre, sans plus tarder.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.