Vous êtes ici

TOGO : L'école mathématique africaine s'installe ce juillet à Lomé

La capitale togolaise abrite du 4 au 16 juillet 2016, l'école mathématique africaine (EMA). Cette rencontre participe au développement des mathématiques sur le continent africain à travers les échanges entre différents chercheurs.

C'est la première fois que l'école mathématique africaine se déroule au Togo. Soutenue par le Centre international de mathématiques pures et appliquées (CIMPA), ladite rencontre réunit 5 pays de l'Afrique de l'Ouest (Bénin, Burkina-Faso, Côte d'Ivoire, Guinée, Togo) et le Congo.

Plusieurs participants, des chercheurs et des étudiants, échangeront sur des sujets tournant autour du thème : « L'analyse mathématique et le phénomène de pollution ». L'objectif principal selon les organisateurs est de réfléchir sur les formules mathématiques qui peuvent contribuer à résoudre les difficultés liées à la pollution en Afrique.

Pour le président du comité d'organisation de cette rencontre, il faut que des outils mathématiques soient proposés aux décideurs pour lutter contre la dégradation de la couche d'ozone, l'avancée de l'érosion côtière. «Nous sommes réunis pour partager les expériences des uns et des autres, surtout, dans les domaines pointus orientés dans le développement de l'Afrique », a souligné Zakari Djibidé.

C'est le Nigeria qui accueillera la prochaine école mathématique africaine. La ville d'Omu-Aran réunira, du 1er au 13 août, les chercheurs et étudiants autour du thème : « Modélisation mathématique, analyse et leurs applications en sciences de l'ingénieur, épidémiologie et agriculture », tandis que ce mois de juillet, également, du 4 au 22 juillet, se tient une autre rencontre sur les mathématiques, à Kigali, au Rwanda. Thème de la rencontre : « Théorie des nombres ».

Dates d'autres rencontres de mathématiciens :

4 - 22 juillet, Kigali, Rwanda.
Théorie des nombres.

1 - 13 aout, Omu-Aran, Nigeria.
Modélisation mathématique, analyse et leurs applications en sciences de l’ingénieur, épidemiologie et agriculture.

22 aout - 2 septembre, Luanda, Angola.
Analyse harmonique, EDP et applications.

4 - 17 septembre, Natitingou, Bénin.
Algèbre, Géométrie et Applications.

5-16 septembre, N’Djamena, Tchad.
Géométrie, Analyse numérique et Applications.

28 novembre - 10 décembre, Ouagadougou, Burkina Faso.
Interactions entre Cryptographie et Géométrie Algébrique.

12 - 23 décembre, Maradi, Niger.
Algèbre et Géométrie, Ondelettes et EDPs.

Commentaires

Un exilé en colère (non vérifié)
C'est bien. Mais essayer d'expliquer a Monsieur 8% du Congo-Brazzaville la signification mathématique de 8% lors d'une élection. .... C'est une personnalité la plus nulle du Continent Africains.... Les autres pensent aux mathématique pour résoudre des problèmes. Ce monsieur 8% ne pense qu'a tuer soit disant son peuple.....mon œil....

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.