Vous êtes ici

UNESCO : Ouverture prochaine du processus de désignation du nouveau directeur général

Le Conseil exécutif de l'UNESCO va désigner un nouveau directeur général pour l'Organisation au cours de sa 202e session. Les 58 membres du Conseil exécutif de l'UNESCO tiendront leur 202e session, à Paris, du 4 au 18 octobre, au siège de l'Organisation, sous la présidence de Michael Worbs, ambassadeur d'Allemagne auprès de l'UNESCO.

L'un des temps forts de cette session sera la désignation par le Conseil, d'un candidat au poste de directeur général, qui sera, ensuite, soumis à l'approbation des 195 Etats membres de l'Organisation, le 10 novembre, lors de la 39e session de la Conférence générale de l'UNESCO, qui se réunira du 30 octobre au 14 novembre.

Le vote relatif à la désignation d'un candidat débutera le 9 octobre, à Paris. Il aura lieu à bulletin secret en séance privée. Une majorité est requise pour remporter l'élection. Huit candidats sont, actuellement, en lice, après le désistement de l'un des postulants. Le candidat élu ne devrait pas être annoncé avant le 13 octobre.

Le choix du candidat proposé par le Conseil exécutif sera entériné par la Conférence générale, le 10 novembre, et le nouveau directeur général entrera en fonction le 15 novembre. Il ou elle succédera à Irina Bokova (Bulgarie) qui a effectué deux mandats de quatre ans à la tête de l'Organisation.

Le Conseil exécutif, qui se réunit deux fois par an, finalisera, également, la préparation du projet de programme et de budget de l'Organisation pour la période 2018-2020, qui sera soumis à l'approbation de la Conférence générale.

Les postulants à la succession de la Bulgare Irina Bokova sont :

1) Polad BÜLBÜLOGLU
Azerbaïdjan
2) PHAM Sanh Chau
Vietnam
3) Moushira KHATTAB (notre photo)
Égypte
4) Hamad bin Abdulaziz AL-KAWARI
Qatar
5) Qian TANG
Chine
6) Saleh AL-HASNAWI
Iraq
7) Vera EL-KHOURY LACOEUILHE
Liban
8) Audrey AZOULAY
France

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.