CORONAVIRUS : Toujours aucun cas de maladie en Corée du Nord, confirme l'OMS

Grand Bravo au « leader bien aimé ». La Corée du Nord est l'un des rares pays au monde à ne compter aucun malade de coronavirus, alors que les pays qui lui donnent toutes sortes de leçons de vie et de bien-être, n'arrivent plus à collectionner le nombre de morts, chaque jour que Dieu fait. Que doit-on en conclure ? Il faut préciser que la Corée du Nord travaille sous la surveillance de l'OMS et donc, son affirmation ne devrait pas être analysée sous le prisme de l'ironie.

L'OMS reçoit des points de situation hebdomadaires du ministère nord-coréen de la Santé, ce qui lui permet de dire que le pays a la capacité de dépister le SARS-CoV-2 dans un laboratoire de référence situé à Pyongyang. «A la date du 2 avril, 709 personnes - 11 étrangers et 698 nationaux - avaient été testés pour le COVID-19. Il n'y a aucun cas confirmé de COVID-19. Il y a 509 personnes en quarantaine - deux étrangers et 507 nationaux», a déclaré dans une réponse à un email, le représentant de l'OMS dans le pays, le Dr Edwin Salvador. «Depuis le 31 décembre, 24.842 personnes sont sorties de quarantaine, parmi lesquelles 380 étrangers», a-t-il ajouté.

Selon l'OMS, 206 pays et territoires ont recensé des cas de contamination. Seuls la Corée du Nord, le Lesotho (seul pays africain), le Tadjikistan, le Turkménistan et le Yémen, font pour l'instant figure d'exceptions avec zéro cas.

Certains experts (en Occident) doutent que la Corée du Nord, qui partage ses frontières avec la Chine, berceau de l'épidémie, et la Corée du Sud, l'un des pays asiatiques les plus touchés, n'ait encore détecté aucune infection. Pourquoi avoir les doutes quand on sait que les énormes moyens de surveillance des Américains et des Japonais, ont la capacité de suivre jusqu'au battement de cœur du « leader bien aimé » même quand il dort la nuit avec son épouse ?

Il faut donner à César ce qui lui revient, en reconnaissant que, pour une fois, la Corée du Nord fait bien, voire, mieux, là où tous ses ennemis de l'Occident échouent les uns après les autres. Autrement dit, tout n'est pas à jeter en bloc dans son modèle idéologique et politique. Il y a aussi du bon dedans. On comprend que ça fasse mal de dire, dans les médias occidentaux, que la Corée du Nord ne compte aucun malade COVID-19 alors que, par exemple, la toute puissante Amérique de Donald Trump enterre près de 2.000 morts de cette maladie, chaque jour. Mais, ce n'est pas parce que cela fait mal de le clamer dans les médias occidentaux, qu'il faille, absolument, travestir ou noircir cet exploit juste parce qu'il est réalisé par un affreux pays communiste qui pratique des essais nucléaires condamnés par les alliés de l'OTAN.

Le succès actuel de la Corée du Nord dans la lutte contre le coronavirus donne beaucoup d'enseignements aux pays d'Afrique copieurs par excellence des modèles occidentaux : en fait, chaque pays africain se doit de se donner les moyens de se gérer en tenant compte de sa culture, de ses valeurs propres, et en reposant, avant tout, sur ses ressources propres qu'elles soient humaines, naturelles ou autres. Au lieu de toujours tendre la main vers l'extérieur comme si le bonheur tant recherché viendrait des autres.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires