COTE D'IVOIRE : L'armée perd un autre hélicoptère après ceux de novembre

L'armée de l'air de Côte d'Ivoire n'est pas très heureuse depuis l'année dernière. N'étant pas l'armée la plus dotée en matériel de la sous-région au regard de ses énormes besoins de défense nationale, elle est fatalement celle qui perd le plus de matériel alors qu'elle n'est pas en guerre comme le Mali, le Niger, le Burkina Faso ou même la Mauritanie.

Un hélicoptère de type MI 24 de l'armée ivoirienne s'est écrasé, mercredi, 18 mars, matin, à l'aéroport international d'Abidjan, faisant deux blessés parmi l'équipage.

Le crash a eu lieu précisément sur le tarmac du Groupement aérien de transport et de liaison (GATL), la base de l'armée de l'air ivoirienne située à l'aéroport d'Abidjan.

Blessés légèrement, le pilote et le co-pilote, qui constituaient l'équipage, ont été évacués à l'infirmerie du GATL.

Ce crash est le deuxième d'un hélicoptère de la flotte ivoirienne après celui de l'héliport de Katiola (Centre-Nord, 392 km d'Abidjan), le 27 novembre dernier, qui avait endommagé deux hélicoptères de combat de l'armée ivoirienne (notre photo).

Ajouter un commentaire

Les plus populaires