Vous êtes ici

GABON/COTE D'IVOIRE : Alassane Ouattara a rendu visite à Ali Bongo Ondimba à Libreville

Après le président du Togo, Faure Gnassingbé, mardi, 7 mai, dernier, c'est au tour du président de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, d'être venu s'enquérir, à Libreville, de l'état de convalescence de son cadet, Ali Bongo Ondimba. Que n'avait-il pas entendu sur l'état de santé de ce dernier contre qui on allait jusqu'à demander la mise en place du processus de vacance du pouvoir ! Pourtant, la personne avec laquelle le chef de l'Etat ivoirien a discuté, aujourd'hui, est loin d'être le grabataire dont on parlait dans les réseaux sociaux et encore moins le sosie du fils du patriarche Ondimba. C'est bel et bien Ali Bongo Ondimba en chair et en os qui a devisé avec son aîné de Côte d'Ivoire. Des retrouvailles qui, après celles avec Faure Gnassingbé, vont, sans doute faire taire l'opposition. Définitivement.

Arrivé à Léon Mba International Airport, dans l'après-midi, par un soleil radieux tel que la ville de Libreville sait en proposer à ses résidents, il a été accueilli au bas de la passerelle de son avion de commandement par le premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé, avant de se rendre au palais du Bord de Mer où l'attendait le Maître des Lieux. Ambiance très (très) détendue et cordiale : le grand-frère est venu conforter son cadet, récemment, malmené par une maladie que le vice-président du Gabon, Pierre-Claver Maganga Moussavou, ne souhaite à « aucun de ses ennemis ».

«Nous avions été inquiets bien évidemment, mais, j’ai trouvé que le président a bien récupéré, et il est en bonne forme», a déclaré le président ivoirien (sur notre photo avec le président du Gabon ce mercredi 15 mai à Libreville). Faure Gnassingbé, une semaine, auparavant, avait dit exactement la même chose. Le reste de la parlotte avec la presse n'était que secondaire : le président de Côte d'Ivoire venait de dire ce qu'on voulait entendre.

Pour le reste, les questions bilatérales et internationales ont meublé leur conversation, le Gabon et la Côte d'Ivoire entretenant de très bonnes relations, sur tous les plans, et le président, Alassane Ouattara, étant, d'ailleurs, un fils adoptif du Gabon, pays qui l'avait accueilli, pendant les années 2000, lors de sa traversée du désert et qui lui avait offert un pied à terre, à La Cité de la Démocratie, qui fait qu'il est chez lui au Gabon. Vraiment chez lui. C'était sous la patriarche Ondimba. Ayant de la suite dans les idées, il est, logiquement, venu saluer et encourager le rétablissement du président gabonais avec qui il entretient d'excellents rapports.

En début de soirée, Alassane Ouattara a regagné sa Côte d'Ivoire chérie.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.