TUNISIE : Décès ce jeudi matin du vaillant président Béji Caïd Essebsi.

Béji Caïd Essebsi n'est plus. Après avoir lutté contre la mort pendant plusieurs semaines, sinon, plusieurs mois, le président tunisien a rendu l'âme. La mort a, finalement, eu raison de sa résistance ce jeudi, 25 juillet, matin. Son bilan à la tête de la Tunisie est positif. Après plusieurs années d'insécurité et de déstabilisation, le pays est, à nouveau, sur les rails.

Le président, Béji Caïd Essebsi, avait été hospitalisé, plusieurs jours, fin juin, après un grave malaise, et pris en charge en soins intensifs, à nouveau, ce jeudi, 25 juillet, matin. Son fils, Hafedh Caïd Essebsi, également, chef de file du parti présidentiel, Nidaa Tounes, et futur candidat à l'élection présidentielle, avait annoncé que "les choses se présentaient mal". Les excellents plateaux techniques des hôpitaux de Tunis et le savoir-faire incontesté de leurs praticiens, n'ont pu rien y faire. L'heure de cet autre combattant suprême (après Habib Bourguiba) avait, déjà, sonné (sur notre photo le ministre Béji Caïd Essebsi reçu par le président Habib Bourguiba).

Béji Caïd Essebi était apparu très affaibli sur une vidéo diffusée, lundi, 22 juillet, par la présidence, à l'occasion d'une rencontre avec le ministre de la Défense. Premier chef d'Etat tunisien élu démocratiquement en 2014, il était le plus âgé des chefs d'Etat, après la reine Elizabeth d'Angleterre, qui, elle est, toujours, bien portante. 

Politiciens et internautes réclamaient, depuis plusieurs semaines, la transparence sur l'état de santé du président, dans un contexte politique tendu. Les partis au pouvoir ont, maintes fois, repoussé, par calcul politique, la mise en place d'une Cour constitutionnelle, pour gérer, notamment, la vacance du pouvoir.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires