Abdelkader Bensalah.

Toutes les conditions "propices" à la tenue de la présidentielle dans la transparence sont réunies. Véritable homme fort du pays, le général 4 étoiles, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) a affirmé, mercredi, 18 septembre, à Tamanrasset, que toutes les conditions "propices" à la tenue de l'élection présidentielle dans "un climat de confiance et de transparence ont été réunies", confirmant la décision du président par intérim, Abdelkader Bensalah, prise deux jours plus tôt de convoquer le corps électoral le 12 décembre prochain. Les manifestants ne l'entendent pas de cette oreille, d'où un potentiel risque de conflit en devenir.

Le président par intérim, Abdelkader Bensalah, a annoncé jeudi, 25 juillet, la création d’une commission de six membres, chargée de superviser un dialogue national et d’organiser la prochaine élection présidentielle, destinée à mettre un terme à des mois de remous politiques. On ne sait pas comment la rue (qui se réunit tous les vendredis) prendra cette proposition présidentielle d'autant plus qu'elle n'est pas représentée dans les Six.