Attaque frontière nigérienne

Trente soldats maliens ont été tués, lundi, 18 novembre, dans une attaque attribuée aux djihadistes dans l’Est du Mali, à proximité de la frontière nigérienne, a-t-on appris, mardi, de source sécuritaire malienne, alors que l’armée avait jusqu’ici fait état d’un bilan de (seulement) 24 militaires tués.