Sofiène Toubel

Le refus de la présidence à vie peut, aussi, avoir des conséquences néfastes dans la vie du parti au pouvoir. C'est ce qui arrive à Nidaa Tounès où la succession n'a pas été, clairement, établie et acceptée par tous. En effet, le parti du président tunisien, Beji Caïd Essebsi, est secoué par des conflits internes, dus au fait que le président, au regard de son âge, a refusé, de son propre chef, de se représenter. Conséquence, Nidaa Tounès est dans la tourmente après l'élection de deux directions rivales, qui clament, chacune, leur légitimité, alors que le président de la République, resté silencieux, semble, complètement, dépassé par les événements.