CAMEROUN : Un déraillement de train provoque une soixantaine de morts

Un malheur ne vient jamais seul. Au moment où on déplorait la catastrophe ferroviaire avec sa soixantaine de morts et ses centaines de blessés, un pont s'était, déjà, écroulé sur l'axe lourd qui relie Yaoundé et Douala, au niveau de la localité de Manyai, près de Matomb, à une soixantaine de kilomètres de Yaoundé, ne faisant, heureusement, aucun mort. Mais, la circulation était interrompue en attendant l'intervention du génie militaire, déjà, sur les lieux, ce qui a, logiquement, orienté les passagers qui devaient prendre la route, vers les gares ferroviaires. L'axe lourd Yaoundé-Douala, est la principale route qui relie les deux capitales du Cameroun, mais aussi, le Tchad. Cela dit, en dehors de la gêne occasionnée, rien de très alarmant. Le danger, c'est du côté d'Eséka où tout un train s'est couché sur les rails (notre photo).

Le train avait quitté la gare de la capitale politique, Yaoundé, aux environs de 11H00 (10H00 GMT). Il a déraillé vers la mi-journée aux abord de la ville d'Eséka (200 km à l'Est de Yaoundé), selon le ministre camerounais des Transports, Edgar Alain Mebe Ngo'o.

Le déraillement a fait 55 morts et 575 blessés, a fait savoir, dans la soirée, le ministre des Transports via la radio-télévision d'Etat (CRTV). Un bilan en perpétuelle évolution, le pronostic vital de certains blessés étant (très) engagé. Plusieurs wagons ont basculé sur le bas-côté de la voie.

"Les équipes d'intervention et de sécurité sont mobilisées", a assuré, de son côté, la société chargée du transport ferroviaire, Camrail. Cette société appartient à l'homme d'affaires français, Vincent Bolloré, actionnaire à 77,40%, selon son site internet. En dehors du chemin de fer, l'ami de Marafa Hamidou Yaya gère, aussi, les deux ports en eau profonde du Cameroun, Douala et Kribi dont le tirant d'eau avoisine les 16-17 mètres de profondeur contre 8 mètres pour Douala, sans oublier le palmier à huile et l'hévéa. Le Bréton est, aussi, le propriétaire de Canal Plus Canal Horizon et s'active dans la publicité, le cinéma et dans d'autres broutilles comme les voitures électriques, qui transportent, gratuitement, les étudiants de Ngoa Ekélé (Université de Yaoundé 1).

"Les équipes de secours sont parties de Douala, la capitale économique, pour renforcer celles parties de la région du Centre. Les sapeurs-pompiers sont en direction d’Eséka aujourd’hui", a déclaré à la presse le gouverneur de la région du Littoral, Dieudonné Ivaha Diboua.

En court séjour à l'étranger, le chef de l'Etat camerounais, Paul Biya, qui suit l'évolution de la situation, a donné des « instructions » au premier ministre chef du gouvernement, Philémon Yang, pour faire face à cette situation. C'est ainsi que plusieurs ministres dont ceux des Transports, des Travaux publics, de la Santé publique et le secrétaire d'Etat à la Gendarmerie, sont descendus sur le terrain. D'autre part, une somme d'argent sera remise à chaque famille endeuillée pour l'accompagner dans la douleur, pendant que la solidarité nationale s'organise, aux côtés des pouvoirs publics pour permettre le redémarrage des transports, aussi bien, sur la route que sur la voie ferrée.

Les fortes pluies qui s'abattent sur les deux grandes villes du Cameroun ne sont pas étrangères à cette catastrophique situation. Le dérèglement climatique commence à provoquer de sérieux dégâts au Cameroun.

Ajouter un commentaire

2 + 18 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires