CODE MINIER : Joseph Kabila annonce vouloir dialoguer avec les multinationales

Le nouveau code minier, qui pourrait, fortement, taxer le cobalt, sera bien promulgué en République démocratique du Congo (RDC). Le président, Joseph Kabila, a promis un "dialogue constructif" avec les multinationales dont il a reçu les représentants, ce jeudi, 8 mars, et qui s'inquiètent de la nouvelle hausse des taxes.

"Le président de la République a assuré les opérateurs miniers qu'ils sont des partenaires économiques de la RDC et que leurs préoccupations seront prises en compte à travers un dialogue constructif avec le gouvernement après la promulgation de la nouvelle loi minière en vue de trouver un terrain d'entente", a indiqué, mercredi, 7 mars, soir, un communiqué de la présidence.

Lors d'une rencontre d'au moins sept heures mardi, 6 mars, le président Kabila et les sept principaux opérateurs miniers ont convenu de traiter "au cas par cas" les problèmes suscités par la révision du code très libéral de 2002.

"Les mesures d'application que contiendrait ce règlement vont alléger la rigueur de la loi", avait déclaré à la presse le ministre congolais des Mines, Martin Kabwelulu, affirmant que les miniers qui étaient arrivés "inquiets" sont "repartis apaisés".

Les opérateurs du secteur avaient sollicité cette réunion avec le président Kabila pour exprimer leurs craintes face à la révision à la hausse du taux de la redevance versée à l’Etat et à la suppression d'une clause qui assurait la stabilité des termes des contrats sur une période de dix années.

Adopté au Parlement fin janvier, le Code minier réformé, en instance de promulgation, instaure une redevance avec le taux de 10% pour les "métaux stratégiques", notamment, le cobalt, dont la RDC est le premier producteur mondial.

L'ancien Code prévoyait un taux de 2% pour le cuivre et le cobalt, minerai dont la demande explose avec les batteries nouvelles générations.
Le nouveau code prévoit, aussi, une taxe de 50% sur les super profits (des revenus engrangés grâce à un niveau des prix de 25% supérieurs aux études de faisabilité bancaire).

Au total, l'équivalent d'environ 10 milliards de dollars de cuivre et de cobalt est exporté de RDC, chaque année, selon le spécialiste du secteur Darton Commodities.
En RDC, la production de cobalt est, principalement, entre les mains du géant canadien installé en Suisse Glencore (Mutanda mining), et des Chinois China Molybdenum (TFM) et CDM.

Avec AFP

Ajouter un commentaire

Les plus populaires