Vous êtes ici

COLLOQUE ECONOMIQUE DU GABON EN FRANCE : La question de la Zone Franc en filigrane

Le premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, va-t-il être piégé ? Un homme averti en vaut deux, dit un proverbe bantou. Sous le haut patronage du président, Gérard Larcher, et le parrainage de Christophe-André Frassa, président du groupe d'amitié France-Afrique centrale, le sénat français organisera, vendredi, 29 mars 2019, de 9 heures à 13 heures, avec un accueil à partir de 8h30, un colloque économique sur le Gabon, en partenariat avec Business-France et la direction générale du Trésor. Julien Nkoghe Bekale y assistera, personnellement, avec plusieurs de ses ministres et collaborateurs.

Ce genre d'événements est un rituel, en France, avec la différence, que cette fois-ci, le lieu d'accueil des débats ne sera pas le patronat ni la chambre de commerce et d'industrie, mais, la chambre haute du parlement français.

Chose importante qui ne passe cependant pas inaperçue : la présence de la direction générale du Trésor (comme co-organisatrice) à un moment où le très contesté F CFA géré, justement, par elle, est de plus en plus récusé dans les pays d'utilisation. Selon certaines sources, l'un des buts de ce colloque serait de faire admettre au premier ministre gabonais, d'une manière directe ou voilée, l'utilité et l'importantissime place du F CFA dans le fonctionnement de l'économie des pays africains comme le Gabon (sur notre photo Julien Nkoghe Bekale reçoit le 12 février à Libreville du président du Gabon de stratégiques directives sur la marche à suivre par son gouvernement. Certainement pas sur le F CFA).

Rappelons qu'au sein de la zone BEAC (Banque des Etats de l'Afrique centrale), le président du Tchad, Idriss Déby Itno, et de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, se sont prononcés, urbi et orbi, sur la création d'une monnaie authentiquement africaine avec sortie de la zone franc. Pour le moment, motus et bouche cousue côté Palais du Bord de Mer. L'occasion serait belle pour Paris de sortir le Gabon de son silence sur cette question très importante (pour les Français).

La rencontre sera suivie d'un cocktail déjeunatoire.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.