DOLLAR et F CFA: Vers le contournement des devises américaine et européenne par les Russes et les Chinois

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Ryabkov, dans une interview avec la chaîne américaine, ABC News, a déclaré sans équivoque que « les sanctions américaines poussent la Russie vers le développement de solutions de rechange au dollar en tant que système de monnaie de réserve ».

Au cours de cette entrevue, Sergei Ryabkov a, aussi, déclaré que la Russie était préparée à rendre coup pour coup pour toute sanction imposée à Moscou par les Etats-Unis. Interrogé sur la question de savoir si l’économie russe pourrait résister à une dure guerre de sanctions, le vice-ministre russe a surenchéri en disant que non seulement la Russie était prête à un bras de fer avec Washington, mais, qu’elle était, aussi, plus proche de développer une alternative au système de monnaie de réserve basé sur le dollar : «Les marchés énergétiques de Moscou avec Pékin se passent déjà du dollar, et il existe une liste croissante d’initiatives et de politiques déjà mises en place par la Russie pour se défaire de la dépendance au dollar », a-t-il ajouté.

A y regarder de très près, la Chine a, déjà, entrepris cette stratégie de contournement dans les pays de la zone franc avec lesquels elle fait du commerce. Non seulement, Eximbank (dont la patronne était hier en Côte d'Ivoire pour rencontrer le président ivoirien Alassane Ouattara), qui implante, actuellement, une filiale à Brazzaville, ouvre des lignes de crédit tous azimuts pour permettre aux pays africains d'acheter directement en Chine sans subir les fourches caudines des gardiens du compte d'opération du trésor français, mais, il faut, aussi, noter que le yuan (monnaie chinoise) commence à circuler (de manière parallèle) dans certains pays africains y compris de la zone franc comme le Congo-Brazzaville par exemple.

De manière générale, la création des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) répond à la nécessité d'une démocratisation des relations financières internationales. Les BRICS (sur notre photo, le président brésilien, Michel Temer, le président russe, Vladimir Poutine, le premier ministre indien, Narendra Modi, le président sud-africain, Jacob Zuma, et le président chinois, Xi Jinping, en marge du Sommet du G20 à Hangzhou en septembre 2016) entendent devenir une alternative crédible à la dictature du système financier international actuel bâti autour des institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale).

Le débat sur la création d'une monnaie africaine en lieu et place du F CFA donnant des crises d'épilepsie à certains dirigeants africains, les choses sont en train d'évoluer de telle sorte qu'à un moment donné, le changement voulu par les peuples africains, sera irréversible. Comme le fut en son temps le printemps arabe.

Ajouter un commentaire

7 + 10 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires