FRANCE : Vers la fin des paiements en cash (en liquide)?

En Afrique, les espèces sont le mode de paiement par excellence. Et pour cause, le système bancaire restant à perfectionner, les chèques reviennent, souvent, impayés tandis que la carte bancaire est encore réservée aux élites. Conséquence, du marché populaire du sous-quartier à l'échoppe du coin de la rue, en passant pas d'importants achats dans les magasins de luxe, on préfère sortir les billets de banque. A défaut de billets de banque, la carte bancaire est tolérée. Surtout pas le chèque. Il reviendrait impayé. Voilà la réalité sur le continent noir.

En Europe, c'est le contraire. Deux journalistes français ont tenté de vivre sans argent liquide. Sur un marché parisien, ils tentent, tout d'abord, de régler leurs courses par carte bancaire. Mais, ce n'est pas gagné. Sur plusieurs stands, le paiement par carte n'est pas autorisé, ou alors, limité aux achats plus importants pour éviter les frais bancaires. Pour ne pas perdre de la clientèle, certains commerçants ont tout de même fait le choix de supprimer les minimums d'achat nécessaires pour régler par carte.

En France, l'utilisation de cette dernière explose. En quinze ans, le nombre de paiements a été multiplié par trois. Dans le même temps, le nombre de retraits d'espèces chute depuis 2011.

Mais, en matière de paiement virtuel, les Français restent très en retrait de certains voisins, comme le Danemark. Depuis trois ans à Copenhague, les consommateurs se servent de leur téléphone portable comme d'une carte bancaire. Une loi est en préparation dans le pays pour permettre aux commerçants de refuser les espèces. Inimaginable en Afrique, continent de la débrouille.

En France, des mesures sont prises pour favoriser la carte bancaire, car selon le gouvernement, les espèces facilitent la fraude, le blanchiment et les achats illicites. En Afrique, les mêmes soucis existent, sauf qu'il s'agit d'un autre monde. Un Africain sur dix possède un compte bancaire et un sur cent, voire, plus, une carte de crédit. Blanchiment, fraude, argent de la drogue et de la prostitution ? Ici, le montant doit être élevé pour attirer l'attention sur le caractère illicite de l'opération. Les espèces ont encore de beaux jours devant elles en Afrique.

En France, la fraude fiscale et le terrorisme, ont fait accélérer le changement des comportements. Mais pour certains experts, tout payer par carte menace la vie privée des Français. Au total, 86% des Français ne souhaitent pas voir l'argent liquide disparaître.

Ajouter un commentaire

Les plus populaires