LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU NIGERIA : Saisie de la propriété de l'ex-ministre du Pétrole D. Alison-Madueke

La justice nigériane a, définitivement, saisi la luxueuse propriété, d'une valeur estimée à 37,5 millions de dollars ( plus de 20 milliards de F CFA), de l'ex-ministre du Pétrole, Diezani Alison-Madueke (notre photo), accusée de fraude et blanchiment d'argent.

La Haute Cour de Lagos a, également, ordonné, lundi, 7 août, que les revenus tirés de la location de l'immeuble (quelque 3 millions de dollars), situé dans le très riche quartier de Banana Island, dans la métropole économique nigériane, soit reversés à l'Etat.

Après un premier jugement de la Cour, fin juillet, personne ne s'est opposé à la saisie de l'immeuble dans les 15 jours suivant l'annonce de sa confiscation temporaire.

Diezani Alison-Madueke, ministre du Pétrole, entre 2010 et 2015, sous le président, Goodluck Jonathan, ainsi que, présidente de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), de 2014 à 2015, est dans la ligne de mire de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) pour de nombreuses affaires de corruption.

Elle a été, également, arrêtée dans le cadre d'une enquête britannique sur un vaste scandale de corruption internationale et de blanchiment d'argent et est, actuellement, en liberté sous caution, à Londres.
Son nom a, également, été cité dans une plainte pour corruption visant deux hommes d'affaires nigérians aux Etats-Unis et dans une enquête en Italie concernant un contrat pétrolier de 1,3 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros) avec les majors ENI et Shell.

Le président, Muhammadu Buhari, a été élu, en 2015, sur la promesse de lutter contre la corruption endémique et l'impunité qui minent le Nigeria.

Ajouter un commentaire

9 + 3 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires