MAROC : La Royal Air Maroc a un nouveau PDG

Hamid Addou remplace Driss Benhima, qui aurait fêté ses dix ans à la tête de la compagnie nationale, le 15 février prochain. Lors de son mandat, Driss Benhima a raté le virage de la restructuration, malgré un fort déploiement de la RAM, vers le continent africain.

La qualité de service de la RAM n'est plus au top. Les critiques vont bon train à bord des avions où les hôtesses et stewards, souvent, restent sans voix. On accuse la RAM de devenir une compagnie du tiers-monde alors qu'elle aspire à concurrencer d'autres comme Fly Emirates et la Turquish par exemple.

Le roi a demandé que la RAM change, se modernise, c'est pourquoi il a pensé à Hamid Abdou (notre photo où le roi le reçoit ce 6 février à Laayoune).

Diplômé de l’Ecole Mohammedia d’Ingénieurs en Ingénierie civile, en 1997, Abdelhamid Addou a démarré sa carrière chez Procter & Gamble avant de rejoindre Coca Cola, deux multinationales où il a fait ses armes dans le département commercial. Il est embauché par Méditel, en 2005, pour diriger les ventes B2B, position où il côtoiera de près un certain... Moncef Belkhayate, qui était alors vice-président de l’opérateur de téléphonie en charge du pôle commercial.

En 2008, Abdelhamid Addou est nommé patron de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), un poste qu’il conservera pendant quatre ans avant de le quitter, en janvier 2013. Après l’ONMT, il rejoint le groupe agroalimentaire, Diana Holding, propriété de la famille Zniber, dont il devient le CEO pendant une petite année avant de prendre la tête de la SAEMOG.

A la tête de la RAM, Abdelhamid Addou aura plusieurs défis d’envergure à relever, dont, notamment, la transformation de l’entreprise, clé de la reconquête du public marocain, qui entretient avec la RAM une relation quasi-passionnelle.

Ajouter un commentaire

2 + 18 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires