Education

La communauté mouride célèbre, ce jeudi, 11 Février 2016, le Magal de Porokhane dédié à la Sainte-Mère de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul,  fondateur du Mouridisme. L'événement, un des plus courus de l'agenda mouride, est à sa 65e édition, cette année.

Réputé pour son islam tolérant, contrairement, à l'islam d'autres pays du Golfe, comme l'Arabie Saoudite, le Qatar ou l'Iran, par exemple, qui financent un islam radical, ce qui donne lieu à des mouvances comme Etat islamique, Al-Qaïda, le Hezbollah, voire, Boko Haram et d'autres, le Maroc est devenu le pays de référence pour la formation des islams modérés.

C'est déjà un rituel. Les épouses des chefs d'Etat d'Afrique réunies en OPDAS (Organisation des premières dames d'Afrique contre le Vih/Sida), se rencontrent, régulièrement, pour déployer leurs actions multiformes. Cette fois, c'est au tour de Lordina Mahama du Ghana, de recevoir ses sœurs.

Face au terrorisme et au fondamentalisme, qui gangrènent la société, le roi du Maroc demande d'agir, à travers l'éducation et la formation.

Il va falloir modifier les correcteurs automatiques. A partir de septembre, la réforme de l'orthographe, adoptée, il y a plus d'un quart de siècle, en 1990, par l'Académie française, entre en vigueur à l'école. Les manuels scolaires en prennent acte pour la rentrée 2016-2017.  

Une étudiante africaine vient de passer de très mauvais moments, dans sa ville de Bangalore, où elle poursuit ses études. Même la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, s'en est émue.

On est bien en Afrique du Sud. Le pays présidé par Jacob Zuma, marié à trois épouses et entretenant, au moins, cinq maîtresses attitrées. De ce pays, sort, aujourd'hui, une autre histoire à couper le souffle : une mairesse offre des bourses à des jeunes filles à condition qu'elles soient vierges. Il fallait y penser.

L'Unesco a encore du chemin à parcourir pour faire primer les valeurs de justice et d'égalité entre les pays qui en sont membres.

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, l'ANC, et le principal parti d'opposition, la DA, ont annoncé, mardi, 5 janvier, avoir porté plainte contre l'auteure blanche d'un commentaire sur Facebook où elle compare les Noirs à des singes, des propos qui ont suscité un tollé dans le pays.

Le président du Nigeria, le général, Muhammadu Buhari, est confronté à la première grande épreuve de son pouvoir dont il veut se sortir avec tout son crédit actuel. C'est l'enlèvement des 200 jeunes lycéennes, à Chibok, en avril 2014, dont on n'a plus de nouvelles.

Reporters sans frontières (RSF) dénombre, au moins, 67 journalistes tués dans l'exercice ou en raison de leurs fonctions et déplore le manque d'implication de certains Etats dans la protection des journalistes et demande une "réaction à la hauteur de l'urgence".

Sur décision du président de la transition, Michel Kafando, l'Université de Ouagadougou sera, désormais, appelée, « Université de Ouaga 1 Professeur Joseph Ki-Zerbo ». Ce changement de nom a eu lieu ce matin.

Conseiller auprès de Thierry Mandon, secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Jean-Paul de Gaudemar devient, ce 8 décembre 2015, recteur de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

Le pape François a quitté lundi, 30 novembre, Bangui, pour Rome, au terme d'une tournée africaine, qui l'a conduit, au Kenya, en Ouganda et en Centrafrique, dernière étape d'un périple que d'aucuns voulaient rayer de son agenda, mais qu'il a maintenue, par la grâce de Dieu. Et il a eu raison.

Il reste à trouver les moyens efficaces pour freiner la mortalité provoquée par le sida, chez les jeunes adolescents. Car pour l'heure, c'est un échec total.

La prestigieuse institution de l'islam sunnite, Al-Azhar, a, fermement, condamné les attentats des djihadistes perpétrés dans un hôtel de Bamako, vendredi, 20 novembre. C'était une semaine, jour pour jour, après le carnage de Paris, du 13 novembre.

Les Russes viennent de mettre au point un appareil qui détecte, à distance, des personnes portant une ceinture explosive. Par les temps qui courent, beaucoup de pays se déclarent très intéressés.

Le Très Saint-Père vient de confirmer qu'il sera bien à Bangui, les 29 et 30 novembre, pour rencontrer les Centrafricains et prier avec eux. Une excellente nouvelle qui donne beaucoup d'espoir à ce brave peuple qui souffre.

Un jeune berger de 16 ans a été décapité par les djihadistes à qui il refusait ses bêtes. Ils ont, par la suite, demandé à son cadet de transporter sa tête pour la donner aux parents restés au village.

C'est un grand bol d'air frais qui va oxygéner les bronches des chrétiens centrafricains, et même, de l'Afrique centrale. Les Séléka souhaitent la bienvenue à l'évêque de Rome. Le fait n'étant pas anodin, nous vous proposons le texte de Moustapha Saboun, leur cordonnateur. Le Pape François à Bangui ? Même pas peur !