AFRIQUE DU SUD : La contre-offensive de Jacob Zuma

Jacob Zuma est acculé de toutes parts par ses adversaires politiques qui lui reprochent son penchant pour l'enrichissement illicite. La dernière attaque qu'il a subie est la sortie d'un livre que tout le pays s'arrache et qui livre des détails sur la façon dont il contourne la loi pour se remplir les poches. Après le refus de retirer ce livre de la vente comme le lui demandaient les milieux du pouvoir, son auteur, le journaliste, Jacques Paw, va devoir répondre à une plainte que viennent de déposer les renseignements généraux sud-africains, une plainte suscitée par Jacob Zuma.

Jacob Zuma organise la contre-offensive, conscient des dégâts qui peuvent survenir s'il n'éteint pas vite la colère des Sud-Africains survenue à la lecture de l'ouvrage du journaliste, Jacques Paw. Non seulement, Zuma est atteint car ce livre explique certains aspects cachés de la technique utilisée pour s'enrichir, mais, surtout, il attaque, aussi, Xhosazana Dlamini-Zuma de corruption alors qu'elle passait pour une personne très intègre. A quelques semaines des échéances politiques où elle brigue la présidence de l'ANC contre des candidats redoutables comme le vice-président de l'Afrique du Sud et homme d'affaires prospère, Cyril Ramaphosa, Xhosazana Dlamini-Zuma est en train de passer de très mauvais moments. Il faut absolument montrer que le contenu du livre de Paw, c'est de l'acharnement pour ne pas dire du n'importe quoi, afin que l'opinion ait un avis confus avant les échéances au sein de l'ANC de la fin de l'année. Le clan Zuma y parviendra-t-il ?

La police sud-africaine a annoncé, jeudi, 9 novembre, avoir ouvert, sur plainte des services de renseignement du pays, une enquête sur le journaliste, Jacques Paw, qui vient de sortir un livre à charge contre la présidence Zuma (notre photo).

"The president’s keepers" ("les Gardiens du président"), publié le mois dernier, dépeint un sombre tableau de la présidence de Jacob Zuma, accusant le gouvernement et certains services de l'Etat de corruption, d'incompétence et de népotisme.

Il détaille comment d'importantes sommes d'argent public ont été transférées sur les comptes bancaires de faux espions.
Son travail révèle, également, comment le chef de l'Etat s'est débarrassé de ses adversaires au sein des institutions politiques et de sécurité de l'Etat depuis son arrivée au pouvoir en 2009, et comment il y a placé ses plus proches soutiens depuis.

L'Agence de sécurité d'Etat (SSA) a exigé le retrait du livre, en vain pour l'instant, et porté plainte contre son auteur.
"A partir de (l'enquête...), nous serons en mesure de déterminer qui doit être inculpé ou si des chefs d'accusation peuvent être retenus contre lui", a déclaré le porte-parole de l'unité d'élite de la police (Hawks), Hangwani Mulaudzi, sur la chaîne d'information sud-africaine eNCA.

"Je n'ai révélé aucun secret d'Etat, ni mis en danger aucune des opérations qui sont vraiment menées dans l'intérêt de la sécurité nationale", a écrit le journaliste dans son livre.
"Ce que j'ai révélé c'est une orgie de dépravation et de corruption, et si on essaye de stopper la publication de ce livre, ce sera parce qu'ils ne veulent pas que vous soyez au courant".

Le fait que les menaces (pernicieuses) des renseignements généraux en vue du retrait du livre de la vente, n'aient pas porté leurs fruits et que les renseignements généraux aient été contraints de saisir la justice, montre que Jacques Paw a gagné la bataille de l'opinion publique.

Ajouter un commentaire

4 + 5 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires