ANGOLA : Ingénieur José Eduardo dos Santos est-il mourant en Espagne ?

A 74 ans, Ingénieur, José Eduardo dos Santos (sur notre photo avec la première dame Ana Paula dos Santos), n'a-t-il pas le droit d'avoir des bobos comme toutes les personnes de son âge ? Depuis qu'il a annoncé sa décision d'abandonner le pouvoir, dans quelques mois, les mécontents ne se recrutent pas seulement dans les rangs de son parti, le MPLA. Ils sont, aussi, nombreux dans l'opposition. Et c'est cette opposition, qui a réclamé, ce mercredi, 17 mai, une clarification officielle sur son état de santé. En effet, de nombreuses rumeurs le décrivent mourant alors qu'il est en voyage médical à Barcelone, depuis le début du mois de mai.

"Nous sommes tous préoccupés par le manque d’information officielle sur l´état de santé du président de la République", a, ainsi, dénoncé Rafael Savimbi, le fils de Jonas Savimbi, ex-leader de l'Unita, le principal parti d'opposition.

"J’ai reçu des messages sur l'état de santé extrêmement grave de Jose Eduardo dos Santos. Nous avons besoin d'explications sérieuses et claires", ajoute Agostinho dos Santos, un analyste politique proche de l'opposition.

Depuis la semaine dernière, le site Maka Angola, un portail internet d'opposants au chef de l'Etat assure que le président angolais est "entre la vie et la mort dans une clinique privée à Barcelone".

Le quotidien d'Etat "Jornal de Angola" avait confirmé le 2 mai que le président était en "visite privée" dans la ville catalane. Ces rumeurs avaient obligé Isabel dos Santos, la fille du dirigeant à publier un démenti, sur son compte Instagram : "Quelqu'un est descendu si bas, au point d'inventer des informations sur la mort d'un homme dans le but de créer de la confusion et du tumulte dans la politique angolaise", avait-elle réagi.

"Nous devons rester calmes et ne pas diffuser des informations irresponsables", a, de son côté, dénoncé Bento Kangamba dos Santos, membre du comité central du MPLA, le parti au pouvoir, appelant à "respecter" le président.

Les rumeurs autour de l'état de santé de José Eduardos dos Santos, qu'on dit atteint d'un cancer de la prostate n'ont, jamais, été confirmées par le gouvernement.

Au pouvoir depuis 1979, José Eduardo dos Santos passera la main après les élections d'août à Joao Lourenço, général de l'armée angolaise, ministre de la Défense et vice-président du parti au pouvoir, depuis lundi en visite officielle à Washington, en compagnie du secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères et d'un groupe de généraux et de quelques hauts fonctionnaires. Joao Lourenço devrait devenir président du pays si le MPLA remporte comme prévu le scrutin.

Commentaires

Ku Ibiti (non vérifié)
Mes chers amis journalistes d'Afrique Education, par soucis de déontologie professionnelle prenez soin de vérifier les informations que vous mettez à la portée du public surtout que cela se fait sur la toile; Joao Lourenço n'est pas Ministre des Affaires étrangères mais bien Ministre angolais de la Défense !
Paul Tedga
Vous avez raison. Le titulaire du portefeuille George Chikoty va nous en vouloir. C'est corrigé.
HANSALEVEY Adams (non vérifié)
on sait bien que l'oeuvre d'un journaliste est de travailler avec sensation de faire peur, car il n'y a pas d'objectivité sur les rumeurs; même si DOS SANTOS est président, on ne souhaite jamais la mort de quelqu'un pour des besoins de prendre le pouvoir, car la mort est le chemin de touts; sauf pour SASSOU NGUESSO qui tue les jeu es enfants pour les fins de garder son pouvoir à vie...
le fils du pays (non vérifié)
Jose Dos Santos,un autre indécrottable criminel, incapable de mettre un système de santé digne dans son pays comme tous les pays Africains surtout ceux aux dessous de Sahara.Il va dépenser de grosses sommes des deniers publics pour les soins en Europe.Bref,il va faire comme ses frères qui l'ont précédés Bongo etc.Ils vont se cacher a l'étranger pour mourir comme font les oiseaux.Qui a dit a tous ces idiots qu'aller dans les hôpitaux étrangers en particulier Européens est synonyme de guérison.Ah..ah tous idiots..

Ajouter un commentaire

2 + 1 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires