BURUNDI : Pierre Nkurunziza élevé au rang de "Guide suprême éternel" du parti au pouvoir le CNDD-FDD

Il ne faut pas rire. Déjà qu'on n'avait pas encore fini de se moquer de lui à cause du fait que quand il joue au football, les joueurs de l'équipe adverse doivent, absolument, le laisser marquer, au moins, un but, sous peine de jouer aussi longtemps qu'il n'aura pas eu la possibilité de faire trembler les filets adverses, voilà encore une information qui va remuer la toile : Pierre Nkurunziza élevé au rang de « Guide suprême éternel ».
Du jamais vu ni entendu auparavant. Ni au Burundi, ni en Afrique. On ne sera pas étonné qu'on puisse l'appeler, bientôt, le « Dieu sur terre », le « Jésus-Christ du Burundi » ou quelque chose de ce genre. A quelques semaines du changement, en mai prochain, de la constitution qui va lui permettre de se représenter à la présidence de la République autant de fois qu'il le souhaitera, Pierre Nkurunziza, à son âge relativement jeune (54 ans), est, déjà, atteint par la dérive dictatoriale, cette maladie incurable qui fait qu'il ne peut plus se passer du pouvoir. Impossible de voir sa vie hors du palais présidentiel, lui, l'ancien chef du maquis du CNDD-FDD, qui disputait sa modeste couchette en brousse avec des serpents. Cette folie inqualifiable dont afriqueeducation.com fait état depuis 2015, date à laquelle il avait violé les Accords d'Arusha et la constitution du Burundi, en se (re)présentant, pour une troisième fois, à l'élection présidentielle, risque de se terminer par le sang. En effet, beaucoup de sang risque d'être versé, à nouveau, à Bujumbura-Ville. Car les Burundais ne vont pas se laisser faire.

Pierre Nkurunziza, a été élevé, samedi, 10 mars, au rang de "Guide suprême éternel" du parti au pouvoir, le CNDD-FDD.

Cette décision a été prise à l'issue d'une rencontre entre les plus hauts dirigeants du CNDD-FDD, réunis vendredi et samedi à Buye (Nord), région natale du président Nkurunziza.

La direction du CNDD-FDD a décidé "que son excellence le président Pierre Nkurunziza est le Guide suprême de notre parti. C'est notre aîné, c'est notre père, notre conseiller, personne ne peut se comparer à lui au sein du CNDD-FDD", a, triomphalement, annoncé le secrétaire général du parti, le général, Evariste Ndayishimiye, dans une vidéo, soigneusement, enregistrée.

Un communiqué du parti a confirmé cette décision sans s'étendre sur ses implications.

Elle a suscité les moqueries de ceux qui dénoncent "le projet de règne à vie de Nkurunziza" ou "un culte de la personnalité autour de sa majesté le roi Nkurunziza 1er".

"Il ne s'agit pas d'une dérive à la Kim Il Sung comme en Corée du Nord, comme nos détracteurs veulent le faire croire. Mais, notre parti a décidé de donner une place spéciale à son excellence Pierre Nkurunziza en lui accordant la place de notre principal conseiller et guide pour toujours", a justifié un haut cadre du parti, sans convaincre personne.

Un culte de la personnalité s'est développé autour du président Nkurunziza, au pouvoir depuis 2005, et qui a fait, à plusieurs reprises, le ménage dans les rangs de l'ancienne principale rébellion hutu, aujourd'hui, au pouvoir, selon des analystes.

L'ancien professeur d'éducation physique apparaît, désormais, comme le chef incontesté d'un système dominé par un groupe de quelques généraux, issus de cette rébellion. Jusqu'à ce qu'un courageux se décide de mettre tout le monde d'accord en s'occupant, personnellement, du très pathologique cas Pierre Nkurunziza. Ce n'est peut-être plus très loin.

Commentaires

BONGUISSA (non vérifié)
quel pitre

Ajouter un commentaire

Les plus populaires