CONGO-BRAZZAVILLE : Où dort exactement Demi-Dieu (Okemba) ?

Qui veut assassiner Okombi Salissa, sort réservé à Ntsourou ? Le pouvoir a commencé par acheter (presque tous) ses proches collaborateurs, avant de mettre le feu à sa cellule, à la DGSE. Heureusement que ce n'était pas son jour. Okombi doit se souvenir de ce qu'on lui disait à Paris... Le dictateur veut aller vite dans sa salle besogne parce qu'il a peur. De plus en plus. Et ce n'est pas l'élection de Trump qui l'a sécurisé. Au contraire.

La fièvre brazzavilloise a, déjà, atteint JDO (Jean Dominique Okemba), « Demi-Dieu » (notre photo). Maintenant, sa toute puissance d'antan devient toute relative.

Avant, il résidait à Talangaï. Mais, contre toute attente, il a déserté son domicile pour établir ses quartiers derrière l'ambassade des Etats-Unis. Mais savait-il de quel bois Trump se chauffe ? Toujours est-il que, contre toute attente, une deuxième fois, il regagné Talangaï qu'il avait fui auparavant. Les va et vient de « Demi-Dieu » alimentent les conversations, même à Mpila.

S'il est visible toute la journée à Mpila, la nuit, à Talangaï, ne sait-on jamais, il est là sans y être vraiment. Où est-il donc ?

Contrairement à ce qu'il fait montre, le dictateur chancelle. Dangereusement. Lui et les siens. Alors qu'il a solidement (hermétiquement) gagné la présidentielle de mars 2016, il n'a, jamais, reçu la reconnaissance de la communauté internationale (Maison Blanche, Union européenne, Quai d'Orsay, etc.) où il est officiellement reconnu comme étant Monsieur Denis Sassou Nguesso, et non comme Monsieur le Président de la République du Congo. Une nuance de taille !

Commentaires

Rudolf Heischma... (non vérifié)
En fin de règne, ce comportement est tout à fait normal. Il ne diffère pas du comportement de tous les dictateurs. Ils ont peur de leurs ombres, ainsi que de tous les méfaits infligés au peuple. Bizarre qu'un aussi tout puissant demi-Dieu se transforme en souris se cachant nuitamment en allant d'un trou à un autre. Quels que soient les tribulations et comme les fétiches de la tribu ont pris de l'eau, la fin est très proche. Sans être un devin, elle se situe bien avant la fin de cette année. Rira bien qui rira le dernier. Et ce dernier, c'est notre très brave et très courageux peuple CONGOLAIS.
HANSALEVEY Adams (non vérifié)
on reconnait le crocodile par son égard hors de l'eau et par sa queue ; on reconnait la valeur d'un officier par sa position de tenir l'arme et non par des galons fantôches donnés et attribués au nom de la tribu et que vaut Okiemba dans la vraie armée des vrais officiers venus de SAINT-CYR qu'il élimine à cause de son incompétence et la peur d'être pris la main dans le sac ? AH la vie !!
Malonga (non vérifié)
Sassou est un singe dans un parc

Ajouter un commentaire

1 + 1 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires