COREE DU NORD : En Guinée équatoriale, on aime le camarade Kim Jung-un

Le camarade, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a exprimé à son excellence, Kim Jung-un, le 10 septembre, et au peuple de Corée du Nord, ses sincères et chaleureuses félicitations à l'occasion du 69e anniversaire de la création de la République populaire de Corée du Nord. « Je profite de cette circonstance pour saluer la bonne tenue de nos relations de coopération qui existent entre nos deux pays et espère le renforcement de celles-ci ».

Les pays africains ne s'alignent pas dans la guerre que les pays occidentaux mènent à la Corée du Nord. Ils sont de grands partenaires économiques de la Corée du Nord dont plusieurs échanges transitent par le circuit commercial et financier de la Chine. Une bonne couverture qui n'est pas pour arranger Washington dont la volonté est d'asphyxier le régime du camarade dictateur Kim Jung-un. Si le temps n'est pas, encore, venu d'appeler à la transparence de ces relations, il reste que la résistance héroïque de la Corée du Nord, qui est le pays à abattre (comme hier la Libye et la Syrie), est un cas de résistance contre l'impérialisme à enseigner dans les écoles africaines. « La liberté ne s'octroie pas sur un plateau d'argent. Elle s'arrache » au prix du sang, des pleurs et des grincements de dents.

Les relations entre Malabo et Pyongyang sont très bonnes. Début août 2013, une cérémonie discrète avait eu lieu au palais présidentiel de Bata, en présence d’une délégation nord-coréenne, et au cours de laquelle le chef de l’Etat équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, avait reçu le Prix Kim Jong-il “pour sa contribution exceptionnelle à la justice et au développement.“ (notre photo).

Ce prix international a été créé par la Corée du Nord, en décembre 2012, pour commémorer le 21ème anniversaire de la désignation de Kim Jong-il (père du dirigeant actuel, mort en décembre 2011) en tant que commandant suprême de l’armée nord-coréenne. Le doyen africain était lauréat de la deuxième édition, ce qui montre l'étroitesse des relations entre les deux pays.

Selon l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), ce Prix récompense “des leaders politiques, des universitaires prestigieux et des grands hommes d’affaires du monde entier qui ont contribué à la paix dans le monde, participé au progrès social ou culturel et ont lutté pour la souveraineté nationale. “

Ajouter un commentaire

10 + 4 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires