GUINEE EQUATORIALE : Les mystères du putsch manqué de Mongomo

Les informations contenues dans le numéro 461 de février 2018 d'Afrique Education sont uniques en leur genre. Elles ne se trouvent nulle part ailleurs et vous ne les lirez dans aucun autre journal. Elles sont exclusives. Elles éclaboussent deux hauts dignitaires de l'Afrique centrale, qui font l'objet de soupçons. Conformément à la réglementation en vigueur, ces derniers ont la possibilité de bénéficier d'un droit de réponse dans Afrique Education s'ils s'estiment diffamés. Mais, la rédaction pense que ce n'est pas le cas. Cependant, le magazine est prêt à leur accorder ce droit de réponse sauf s'ils estiment que le silence est d'or. Mais ne dit-on pas, aussi, que qui ne dit mot consent ?

Le numéro 461 de février 2018 d'Afrique Education qui sera disponible, mercredi, 14 février, chez les marchands de journaux, en Europe et en Afrique, notamment, est une mine d'informations. Ceux qui s'intéressent au putsch manqué, du 24 décembre 2017, à Mongomo, en Guinée équatoriale, doivent, absolument, courir, en kiosque, le chercher, s'ils ne l'ont pas réservé, depuis qu'il est affiché sur la home page du site www.afriqueeducation.com.

« Guinée équatoriale : Idriss Déby Itno a-t-il voulu renverser Teodoro Obiang Nguema Mbasogo » ? La question est posée, sans contour, directement. Les détails contenus dans l'article permettent à chaque lecteur de se faire sa propre religion. « Le sultan » du Tchad n'est pas seul à être indexé dans le magazine. Son homologue du Centrafrique, Faustin-Archange Touadéra, est, aussi, fortement, soupçonné pour des faits similaires.

Le président, Idriss Déby Itno, a horreur des vérités d'Afrique Education. C'est une constante chez lui. Rappelons qu'il a interdit la vente d'Afrique Education depuis 2008 au Tchad. Avant d'en arriver à cette décision brutale, il préférait faire brûler les exemplaires d'Afrique Education envoyés pour la vente au Tchad. Ce sont ses militaires qui se chargeaient de ce job.

Mais Afrique Education ne l'en veut pas pour autant car il a survécu à cette animosité présidentielle. Afrique Education lui ouvrirait même ses colonnes dans le cadre d'un droit de réponse selon la réglementation en vigueur s'il le souhaite. Il en est de même du président, Faustin-Archange Touadéra, dont l'implication supposée dans ce putsch manqué suscite, énormément, d'interrogations à Bangui, au sein de la population centrafricaine.

Numéro 461 de février 2018 d'Afrique Education en vente à partir de mercredi 14 février et ce pour trois semaines.

Ajouter un commentaire

4 + 5 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires