PRESIDENTIELLE AMERICAINE : Vers la revanche de Hillary Clinton aux côtés du ... candidat Joe Biden

Donald Trump n'a qu'à bien se tenir. Alors que l'économie américaine est, complètement, par terre avec un niveau de chômage inégalé, points sur lesquels comptait le candidat républicain pour favoriser sa succession, un souci supplémentaire va se dresser dans sa campagne. En effet, l'ancienne secrétaire d'Etat, Hillary Clinton, annonce son soutien au candidat démocrate, Joe Biden, mardi, et va faire campagne à ses côtés en vue de débarrasser la Maison Blanche de l'actuelle administration qui ne fait pas honneur à l'Amérique. C'est le moins qu'on puisse dire.

« Je veux ajouter ma voix à tous ceux qui vous soutiennent pour devenir notre président », a déclaré à Joe Biden l'ancienne secrétaire d'Etat, qui avait perdu la présidentielle contre le milliardaire républicain en 2016. Avec l'aide de Moscou, affirment les démocrates, ce que Trump a toujours nié, estimant que son élection était propre.

C'est donc, naturellement, que Joe Biden, 77 ans, a remercié, pour son soutien, « la femme qui aurait dû être présidente des Etats-Unis », si les agents du KGB de Vladimir Poutine ne s'étaient pas mêlés de ce processus.

Confinés chez eux, les deux démocrates animaient par visioconférence une table ronde sur l'impact sur les femmes de la pandémie de COVID-19, tandis que les Etats-Unis ont franchi, mardi, 28 avril, la barre du million de cas diagnostiqués, avec plus de 58 000 décès liés à la maladie. Cette hécatombe s'explique, aussi, par le fait que Donald Trump avait supprimé l'Obama Care qui aurait permis aux Américains démunis (dont beaucoup d'Africains-Américains) de se soigner à moindres frais. Le milliardaire Trump a empêché une telle possibilité. Par simple méchanceté et pure égoïsme.

« Pensez juste à la différence que cela ferait en ce moment si nous avions un président qui non seulement écoutait la science, plaçait les faits avant la fiction, mais aussi, nous rassemblait », a déclaré Hillary Clinton. « Pensez à ce que cela ferait si nous avions un vrai président et pas juste quelqu'un qui en joue un à la télévision », a-t-elle renchéri en direction de Donald Trump, ex-star d'une émission de téléréalité.

Elle a éreinté le président républicain en appelant à élire Joe Biden, « son ami », le 3 novembre, pour « mettre fin au mépris, non seulement des valeurs américaines mais des institutions américaines, de l'état de droit, et de tellement d'autres choses qui sont en jeu, à cause de son occupant actuel ».

« J'aimerais que vous soyez président en ce moment », a-t-elle confié à Joe Biden, qui était le vice-président de Barack Obama (2009-2017) lorsqu'elle dirigeait, avec succès, la diplomatie américaine (2009-2013), puis, pendant sa campagne présidentielle.

« Je pense que de la tragédie de la pandémie, et de la perte des vies, des revenus, et de toutes les souffrances que nous traversons, naîtra un moment de prise de conscience », a avancé Hillary Clinton. « Et c'est ce qui sera sur le bulletin de vote lors de cette élection : pour quel type d'Amérique voteront les gens  » ?

La candidate démocrate avait remporté le vote populaire en 2016 avec près de 2,9 millions de voix d'avance, mais, le milliardaire républicain avait gagné le vote des grands électeurs, qui élisent, à travers le collège électoral, le président américain.

Joe Biden ne sera officiellement désigné candidat démocrate que lors de la convention du parti, repoussée au mois d'août à cause du coronavirus.

Plus de 2 500 élus et personnalités se sont déjà ralliés à sa candidature, selon son équipe, avec en tête d'affiche Barack Obama et deux de ses grands anciens rivaux progressistes, les sénateurs Bernie Sanders et Elizabeth Warren. Bernie Sanders, très populaire, au sein de l'aile gauche du parti et de sa jeunesse, sera d'un très grand apport pour Joe Biden, ce qui n'avait pas été le cas à l'endroit de Hillary Clinton il y a quatre ans. Il s'agit, vraiment, d'une union sacrée des démocrates pour pousser Donald Trump hors du Bureau Ovale. Qui peut véritablement s'en plaindre ?

Ajouter un commentaire

Les plus populaires