PRIX FELIX HOUPHOUET BOIGNY : Distinction attribuée à ceux qui aident les réfugiés africains

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a, finalement, eu gain de cause. Après une bataille rangée de trois ans sinon plus, alors que l'Unesco devait accueillir son Prix sur un boulevard. Mais dans la bataille, il a dû faire une concession de taille : son prix ne s'appelle plus « Prix international Unesco/Obiang Nguema pour la recherche en science de la vie » mais Prix international Unesco/Guinée équatoriale pour la recherche en science de la vie ». Pourquoi avoir fait disparaître son nom alors que d'autres prix portent les noms de grands hommes à l'instar du Prix Félix Houphouët-Boigny ?

Parlant justement du prix Félix Houphouët-Boigny de l'Unesco pour la recherche de la paix, il a été attribué, mercredi, 19 avril, à la maire de Lampedusa, Giuseppina Nicolini, et à l'ONG SOS Méditerranée, pour leur travail en faveur des réfugiés et des migrants (notre photo).

Le jury du prix "a estimé que les réfugiés et les migrants constituent l'une des principales problématiques actuelles, notamment, en Méditerranée où environ 13.000 hommes, femmes et enfants ont péri depuis 2013", selon le président du jury, Joaquim Chissano, ex-président du Mozambique.

Giuseppina Nicolini et SOS Méditerranée ont été récompensés "pour leur travail pour sauver la vie des migrants et des réfugiés et aussi pour les accueillir dans la dignité", précise le texte.

Depuis son élection en 2012 à la mairie de Lampedusa, l'île italienne qui constitue l'une des principales portes d'entrée des migrants en Europe, Mme Nicolini "a fait preuve d'une humanité sans bornes et d'un indéfectible engagement dans la gestion de la crise migratoire et l’insertion des milliers de migrants arrivant sur les côtes de Lampedusa et partout en Italie".

"Je dédie ce prix à tous ceux qui n'ont pas réussi à traverser la mer et en ce moment j'ai vraiment envie de le dédier aussi à Gabriele Del Grande qui a été le premier à raconter les morts en Méditerranée et qui est, à présent, prisonnier en Turquie", a déclaré Giuseppina Nicolini.

Rome a demandé mardi la libération du journaliste, Gabriele Del Grande, arrêté le 9 avril par les autorités turques à la frontière avec la Syrie alors qu'il interrogeait des réfugiés Syriens.

Le prix Félix Houphouët-Boigny, du nom de l'ancien président de la Côte d'Ivoire décédé en 1993, a été créé en 1989. Il est décerné, tous les ans, par l'Organisation des Nations-Unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

Parmi ses lauréats, figurent le président français, François Hollande, Nelson Mandela et Frederik W. De Klerk, Yitzhak Rabin, Shimon Peres et Yasser Arafat, ou encore, le président sénégalais Abdoulaye Wade. Des choix contestables, et parfois, contestés.

Ajouter un commentaire

1 + 12 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires