TOGO : Décès inattendu du président de la Haute autorité de l'audiovisuel Pitang Tchalla

Pitang Tchalla, président de la Haute Autorité de l'Audiovisuel du Togo (HAAC) et ancien ministre de la Communication, est décédé, ce mardi, 19 septembre, à la veille d'un appel de l'opposition à manifester contre le pouvoir, a annoncé la présidence togolaise.

"J'ai appris avec beaucoup de tristesse, le décès de M. Pitang Tchalla, président de la HAAC (Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication), un homme de devoir et de grandes qualités", a écrit le président, Faure Gnassingbé, sur son compte Twitter. Avant de présider la HAAC, Pitang avait été, plusieurs années durant, conseiller du chef de l'Etat, à la présidence de la République. D'une discrétion à toute épreuve, il n'était pas moins redoutable et son efficacité comme journaliste va bien manquer à la presse togolaise. Pour Afrique Education, c'est un ami, un frère, qui s'en va. Le directeur de la publication de notre groupe de presse le connaissait depuis 27 ans.

Selon Franck Missité, directeur de cabinet du ministre de la Communication, il aurait été arraché aux siens par une crise cardiaque : "C'est confirmé, c'est une crise cardiaque", a-t-il expliqué.

Directeur de Radio-Lomé (quand notre directeur l'a connu en 1990), puis, de Radio Kara, quelque temps plus tard, il a pris la direction générale de la TVT (Télévision d'Etat) de 1992 à 2002, date à laquelle il devint ministre de la Communication. Ministre de la Communication à la mort du Sage, Gnassingbé Eyadèma, en février 2005, il avait été d'une grande utilité pendant la délicate transition qui s'en était suivie.

Nos très sincères condoléances à la HAAC, à la famille des journalistes du Togo et à sa famille qu'il laisse à jamais triste.

Ajouter un commentaire

19 + 1 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires