ZIMBABWE : Le président Robert Mugabe annonce la formation d'un nouveau gouvernement cette semaine

Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, a déclaré, samedi, 7 octobre, que des ministres quitteraient le gouvernement, quand il remanierait son cabinet cette semaine.

Lors d'une réunion avec le groupe parlementaire de la Ligue de la Jeunesse du parti ZANU-PF au pouvoir, dans la capitale, Camarade Bob a déclaré que le remaniement gouvernemental verrait la réaffectation de certains ministres.

Les élections prévues en 2018, permettront au candidat de la ZANU-PF, à savoir, Robert Mugabe (sur notre photo avec Morgan Tsvangira, son possible adversaire de l'opposition), d'affronter un candidat unique de l'opposition.

Rien n'est donc gagné d'avance. C'est pourquoi il a exhorté les jeunes du parti à être disciplinés et à s'abstenir de violence politique et ethnique.

Il les a encouragés à adopter les technologies de l'information et de la communication et à les utiliser pour le développement du parti et de la nation en général.

"Les jeunes ne doivent pas abuser de ces plates-formes et devraient donc éviter de suivre et soutenir ceux qui ont préconisé la politique de changement de régime", a-t-il ajouté, faisant référence aux querelles ayant trait à sa succession qui enveniment les relations au sein de la ZANU-PF.

Commentaires

HANSALEVEY Adams (non vérifié)
Ah mon vieux BOB, tu finiras par laisser ce pouvoir, car à ton âge, tu ne pourra plus diriger comme tu le voudrais bien; ce que tu fais, c'est ton individualisme et ton égoïsme personnel de vouloir mourir au pouvoir; et tu verras bien qu'à ta mort , ce sera une grande fête du peuple, personne n'aura aucun remords sur toi, de ta disparition, ayant pillé pays et laisser ton peuple dans la misère, ainsi va la vie des dictateurs africains qui s'accrochent au pouvoir !!!
HANSALEVEY Adams (non vérifié)
Ah mon vieux BOB, tu finiras par laisser ce pouvoir, car à ton âge, tu ne pourra plus diriger comme tu le voudrais bien; ce que tu fais, c'est ton individualisme et ton égoïsme personnel de vouloir mourir au pouvoir; et tu verras bien qu'à ta mort , ce sera une grande fête du peuple, personne n'aura aucun remords sur toi, de ta disparition, ayant pillé pays et laisser ton peuple dans la misère, ainsi va la vie des dictateurs africains qui s'accrochent au pouvoir !!!

Ajouter un commentaire

16 + 3 =
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Les plus populaires