Politique

Cent trente combattants nigériens du groupe islamiste Boko Haram ont déposé les armes et se sont rendus aux autorités nigériennes, depuis décembre, dans la région de Diffa (Sud-Est du Niger), a annoncé le président du Niger, Mahamadou Issoufou.

Alassane Ouattara va faire, bientôt, dix ans au pouvoir sans réussir à réconcilier les Ivoiriens. C'était pourtant sa priorité, lors de son accession au pouvoir, dans les conditions qu'on sait. La question mérite d'être posée : la justice sous son autorité est-elle la même pour tous les Ivoiriens ? Du côté du FPI, le parti de Laurent Gbagbo, la question ne se pose même plus. Pour ce parti, Alassane Ouattara est un tribaliste hors pair.

Le chef de la diplomatie togolaise, le professeur, Robert Dussey, revient d'Israël où il a, longuement, rencontré le premier ministre chef du gouvernement israélien, Benyamin Netanyahou. Leurs discussions, du reste, très fructueuses, ont donné lieu à la tenue, du 16 au 20 octobre 2017, du tout premier Sommet Afrique-Israël, à Lomé, au Togo. On se souvient qu'en août dernier, le chef de l'Etat, Faure Gnassingbé, avait, lui-même, séjourné au Togo, pendant quatre jours. Une visite officielle au cours de laquelle plusieurs conventions furent signées. L'organisation prochaine de ce Sommet en terre africaine (togolaise) est la matérialisation de la volonté d'ancrage de l'Etat hébreu sur le continent noir.

Trump accuse Obama de l'avoir "mis sur écoute" pendant la campagne présidentielle. Le président américain a formulé ces accusations dans une série de tweets, comparant cette affaire à celle du Watergate.

De son exil doré, en Arabie Saoudite, l'ancien président de Tunisie, Zine el Abidine Ben Ali, vient d'être, à nouveau, condamné par la justice de son pays. Cela dit, il est hors d'atteinte. Du moins, pour le moment.

Le chef djihadiste malien, Iyad Ag Ghaly, a annoncé la fusion de son organisation avec deux autres, dont celle de l'Algérien, Belmokhtar, dans une vidéo diffusée, jeudi, 2 mars, par l'agence privée mauritanienne Al-Akhbar.

Le professeur, Robert DUSSEY, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, a été reçu, en audience, à New York, le 1er mars 2017, par Antonio GUTERRES, secrétaire général des Nations-Unies.

Après le maintien de la candidature de François Fillon alors qu'il a été convoqué chez les juges d'instruction, le 15 mars, pour être mis en examen, Bruno Le Maire démissionne de son équipe de campagne.

Le débat sur la colonisation française comme crime contre l'humanité a surgi dans la campagne présidentielle française. Les Franco-Africains suivent les propos de chaque candidat avec une attention particulière. Avec comme élément de sanction, le bulletin de vote. La France ne voulant pas assumer son passé horrible, il est temps de l'y aider en votant contre les candidats à la présidentielle qui refusent de reconnaître le caractère criminel de la colonisation.

Le calendrier politique s'est accéléré, mardi, 28 février, au Gabon, avec la fin des préparatifs du "dialogue politique" voulu par le président, Bongo Ondimba Ali, après sa réélection contestée, en 2016, une main tendue que refuse une partie de l'opposition.

L'épiscopat catholique congolais a dit, lundi, 27 février, redouter que la multiplication des foyers de tension ne soit un plan pour empêcher la tenue des élections en République démocratique du Congo (RDC). Du coup, ça craint...

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, "va bien", en dépit des ennuis de santé qui ont entraîné le report, la semaine dernière, d'une visite de la chancelière allemande, Angela Merkel, a assuré, dimanche, le secrétaire général du Front de Libération nationale, le parti présidentiel.

Depuis 27 ans, l'Afrique est la destination de la première visite de l'année du ministre chinois des Affaires étrangères. Le ministre Wang Yi n'a pas dérogé à la règle en ce début d'année 2017. Il a effectué, du 7 au 11 janvier 2017, une tournée dans cinq pays africains : Madagascar, la Zambie, la Tanzanie, le Congo-Brazzaville et le Nigeria. Un seul objectif : renforcer le partenariat gagnant-gagnant.

La France va venir en aide au Niger dont 16 soldats ont été tués et 18 blessés mercredi dans une "attaque terroriste" contre une patrouille de l'armée à Tilwa dans la zone de Ouallam (Ouest) près du Mali.

Les autorités angolaises ont dénoncé, vendredi, 24 février, l'inculpation du vice-président du pays, Manuel Vicente, par la justice portugaise dans une affaire de corruption, avertissant que cela pourrait remettre en cause les relations entre Luanda et Lisbonne.

Afriqueeducation.com avait écrit, l'année dernière, que Pierre Nkurunziza voulait un 4e mandat, puis, un 5e, voire, un 6e, pour, finalement, terminer président à vie. Nos craintes sont reprises, aujourd'hui, par le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, qui s'inquiète des propos récents du président burundais, Pierre Nkurunziza, évoquant la possibilité de briguer un quatrième mandat, dans un rapport confidentiel.

Le leader de Boko Haram, Abubakar Shekau, a annoncé avoir tué l'un de ses membres éminents, accusé de comploter contre lui, dans un climat de divisions et de luttes fratricides au sein du groupe djihadiste nigérian.

Une conférence de donateurs aux victimes du groupe djihadiste, Boko Haram, au Nigeria, et dans les pays voisins du Lac Tchad, a abouti, vendredi, 24 février, à Oslo, à 672 millions de dollars d'engagements de 14 pays, en l'absence notable des Etats-Unis.

Depuis bientôt un an en fonction, le président, démocratiquement, élu, Faustin Archange Touadéra, est confronté à la réalité des difficultés socio-économiques auxquelles son pays doit faire face. Mais la population qui n'a que trop souffert, ne veut plus attendre. Certains hommes armés pensent-ils, déjà, à la déstabilisation qui semble inscrite dans leur veine ? Au-delà de cette énième péripétie, le pouvoir centrafricain est invité à fonctionner dans la transparence. Actuellement, les Centrafricains reprochent à leur président de travailler dans la confidentialité. Seuls les initiés savent ce qu'il fait.

Le ministre sud-africain de l'Intérieur, Malusi Gigaba, a lancé, jeudi, 23 février, un appel au calme après une récente série d'incidents violents dirigés contre des immigrés, qui ont ravivé le spectre des émeutes xénophobes meurtrières de 2015 et 2008.