Khalifa Haftar

Le maréchal, Khalifa Haftar, est le très incontournable homme fort de la Libye qui réussit à reléguer au second plan, le premier ministre, al-Sarraj, que la communauté internationale a placé à la tête du gouvernement, à Tripoli. Alors que se tient une réunion présidée par les Nations-Unies, à Tunis, sur le processus de paix en Libye, le maréchal ne cache pas son scepticisme en déclarant que la paix en Libye ne sera pas le fruit d'un dialogue, mais, d'une victoire militaire sur les milices et forces armées négatives.

Le nouvel envoyé de l'ONU pour la Libye, le Libanais, Ghassan Salamé, a rencontré, vendredi, 28 juillet, le secrétaire général des Nations-Unies, António Guterres, au siège de l'Organisation, à New York. La feuille de route qu'il compte appliquer, en Libye, a été exposée au secrétaire général de l'ONU.

Les deux principaux protagonistes de la crise en Libye, le chef du gouvernement d'union (GNA), Fayez al-Sarraj, et l'homme fort le maréchal Khalifa Haftar, se sont rencontrés, mardi, 2 mai, à Abou Dhabi, selon l'agence loyale aux autorités de l'Est libyen. Les deux négocient l'avenir de la Libye.

Après la défaite du groupe extrémiste, Etat islamique (EI), dans son fief libyen de Syrte, les principales factions rivales de la Libye se livrent une lutte d'influence sans merci, faisant planer la menace d'un conflit généralisé.