Octave Nicoué Broohm.

Le ministère togolais de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, dans le souci d'offrir un meilleur cadre d'étude et de vie aux étudiants des universités publiques de Lomé et de Kara, veut adopter un nouveau modèle économique.

Le ministre togolais de l'enseignement supérieur, Octave Nicoué Broohm, fait preuve d'imagination, dans un contexte où l'Etat, bien que confronté à la rareté des ressources financières, doit, néanmoins, accroître la formation des jeunes togolais, fer de lance de la nation. Il a annoncé, jeudi, 28 juillet, la mise en place d'un Fonds d'appui aux études supérieures, en remplacement des bourses et allocutions de secours, déjà, existantes.