COUR PENALE INTERNATIONALE : Moscou ouvre (à son tour) une enquête pénale contre le procureur et trois juges

Moscou a ouvert ce lundi, 20 mars, une enquête pénale contre le procureur de la CPI, le Britannique, Karim Khan, et trois juges de l’instance internationale, trois jours après son mandat d’arrêt visant Vladimir Poutine pour la « déportation » illégale d’enfants en Ukraine. Karim Khan, le procureur de la CPI, est ainsi visé aux motifs d’avoir « engagé des poursuites pénales à l’encontre d’une personne notoirement innocente, combinée à l’accusation illégale d’avoir commis un crime grave ou particulièrement grave », ainsi que de « préparer une attaque envers un représentant d’un Etat étranger ». Selon le Comité d’enquête russe, « la poursuite pénale est évidemment illégale, puisqu’il n’y a pas de motif de responsabilité pénale ». Il a indiqué que Vladimir Poutine, en tant que chef de l’Etat, « jouit de l’immunité absolue vis-à-vis de la juridiction des Etats étrangers ». D’autre part, la Russie n’est pas membre de la CPI et elle ne reconnaît donc pas la compétence de ce tribunal, selon le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Cookie settings
Cookies are used on this website. These are needed for the operation of the website or help us to improve the website.
Allow all cookies
Save selection
Individual settings
Individual settings
This is an overview of all cookies used on the website. You have the option to make individual cookie settings. Give your consent to individual cookies or entire groups. Essential cookies cannot be disabled.
Save
Cancel
Essential (1)
Essential cookies are needed for the basic functionality of the website.
Show cookies
×
×

Panier