Vatican

Le Centrafrique était bien plus dangereux avec les massacres interreligieux quand le pape François avait insisté pour y effectuer une visite officielle en novembre 2015, que ne l'est aujourd'hui le Soudan du Sud. Pourtant, le Saint-Père, au lieu d'y aller, personnellement, a préféré envoyer de quoi réaliser quelques investissements en son nom. L'évêque de Rome pratique-t-il la discrimination positive ?

Le président du Rwanda, Paul Kagame, s'est rendu, aujourd'hui, 20 mars, au Vatican, pour rencontrer le Saint-Père, François. Une visite très cordiale (la première du genre pour le chef de l'Etat du Rwanda), qui semble-t-il, va sceller, à nouveau, une relation de réelle confiance entre les deux Etats.

Le gouvernement rwandais est très clair : il a jugé "inadéquates" les excuses présentées par l'église catholique rwandaise pour le rôle de certains de ses membres lors du génocide rwandais de 1994, qui a fait, environ, 800.000 morts. Pour Kigali, le Vatican, lui-même, devrait demander pardon pour ces crimes. Voilà qui est dit.

Le président centrafricain, Faustin Archange Touadéra, a rencontré le pape, François, ce lundi, 18 avril, à la Bibliothèque du Vatican. Cette première sortie comme président centrafricain, revêt beaucoup de signification en dehors de la beauté du geste.

Le pape François multiplie des sorties sur la question des réfugiés en Europe. Il ne cesse de titiller la conscience des dirigeants occidentaux. Ce samedi matin, 16 avril, c'est à l'île de Lesbos (Grèce) qu'il s'est rendu, ramenant, au Vatican, douze réfugiés qui y seront, désormais, hébergés. Un bel exemple à suivre.

Les voies du Vatican sont impénétrables, voire, insondables. Plusieurs années après son décès, le pape le plus populaire de tous les temps, Jean Paul II, fait parler de lui. C'est l'histoire d'une femme, son amie, avec qui il a maintenu des relations particulières pendant une trentaine d'années. Jusqu'à sa mort.

Le président, Faure Gnassingbé, a effectué un séjour au Vatican où il a rencontré le pape, François. Sa mère, Maman Sabine Mensah, fervente catholique, était, aussi, du voyage.